meuble

Tous les ans, la quantité de meubles débarrassés est de 1,5 à 2 millions de tonnes en France, soit 26 kg par individu. Pour vous donner une idée, ce chiffre est l’équivalent de 170 fois la tour Eiffel. Pour une quelconque raison, vous êtes enfin prêt à vous débarrasser de vos vieux mobiliers ? Et si, au lieu de tout envoyer à la déchèterie, vous réalisez une bonne action en offrant vos objets à des sites spécialisés ou associations humanitaires, leur donnez une deuxième vie ou encore les revendez. En plus de vous aider à réaliser le tri, ces alternatives feront très certainement des heureux.

La vente d’occasion

Vous pouvez dénicher toute une multitude de sites de revente de mobilier partout sur Internet. Vous n’avez qu’à prendre des photos des meubles et les publier sur la plateforme de votre choix. À un tarif de revente raisonnable, vous pourrez trouver très rapidement un nouvel acquéreur. Si vous n’êtes pas trop branché sur Internet ou que vous n’avez pas envie de négocier par téléphone ou mail pendant des heures, vous pouvez choisir la solution du dépôt-vente. Des boutiques spécialisées rachètent de vieux meubles à un prix équivalent à un tiers du coût d’achat. Vous avez également la possibilité de participer ou même organiser un vide-grenier ou une brocante. Si vous voulez faire un peu de tri en ce qui concerne vos objets de collection ou encore vos antiquités, il vous est tout à fait possible de les vendre aux enchères. Ceux qui ont les mêmes passions que vous seront très certainement très ravis de leurs nouvelles acquisitions. Surtout, pensez à demander l’avis d’un connaisseur ou d’un professionnel avant la vente afin d’avoir une estimation juste de vos meubles.

Un peu de générosité

Selon une méthode de l’art mobilier et du rangement, vous devez faire un tri et vous séparez de vos objets à donner. Un tel procédé entre le développement personnel occidental et le minimalisme asiatique vous assure de préserver l’essentiel chez vous, tout en vous libérant du superflu et en faisant une bonne action. Cela dit, avant d’envisager le pire des cas, c’est-à-dire jeter votre meuble, pensez d’abord à vos proches et à vos voisins. Ils pourraient très bien avoir besoin du mobilier en question. En plus d’offrir une deuxième vie au mobilier, vous faites des heureux qui le mettront en valeur dans un nouveau milieu. Il s’agit peut-être d’un ancien meuble pour vous, mais c’est une nouvelle acquisition pour une autre personne. Les associations humanitaires sont également très preneuses. Souvent, elles viennent les récupérer à domicile si vous ne disposez pas de moyen de transport. Elles font même la tournée des villages pour effectuer ce type de collectes, permettant de faire profiter les individus les plus démunis. Des sites spécialisés dans les dons se feront aussi un grand plaisir de récupérer vos meubles anciens.

Pensez à relooker vos vieux mobiliers

Afin de redonner un coup de neuf à votre vieux mobilier, vous avez aussi la possibilité de le rénover selon vos goûts. Cela vous permet également d’éviter le rachat et la surconsommation en ayant un mobilier neuf chez vous. Si vous vous retrouvez avec un meuble en bois, pensez à vérifier l’état du bois et sa stabilité. Vous devez aussi vous assurer qu’il n’est pas attaqué par des insectes ou des parasites. Selon le travail à réaliser, préparez votre matériel en avance : lessive, éponge, papiers de verre, pinceaux, colle, produits décapants, pâte à bois ou encore gants. Il faut maintenant réfléchir à la bonne finition. Les couleurs pastel sont encore à la mode comme le vert d’eau, le bleu scandinave ou le rose poudré. Par ailleurs, ce dernier est plus chic lorsqu’il est associé à des touches cuivrées et dorées. Libre à vous de choisir si vous voulez ajouter une touche de couleur dans votre pièce ou si vous désirez laisser le mobilier authentique et brut pour un effet rétro et vintage.

Vous pouvez également faire un relooking de vos meubles anciens en métal pour une atmosphère plus moderne et plus industrielle. Pour cela, vous devez bien nettoyer le mobilier. Si vous remarquez des taches collantes ou des traces de colle, utilisez l’acétone ou l’alcool ménager. Pour retirer la rouille, vous pouvez vous servir d’une brosse métallique. Surtout éviter de poncer, car cela risque d’abîmer le métal. Lorsque la rouille est enfin retirée, pensez à appliquer un produit antirouille.