Comment peindre correctement les murs et les plafonds ?

Publié le : 29 février 20246 mins de lecture

Comment peindre correctement ? La première question qui vous vient en tête lorsque vous envisagez de repeindre votre maison. De la préparation à la couche finale de peinture, voici quelques astuces pratiques pour redonner vie à votre cocon. Des murs aux plafonds, tout y est.

La base : Le choix de la couleur

Le choix de la nuance de couleur est uniquement une question de goût personnel. Tout dépend de vos envies, de vos besoins, mais surtout de vos préférences. Blanc, satin, laqué, acrylique, peinture à l’eau, peinture à l’huile ou plâtre dérives vous avez l’embarras du choix. Petite astuce : pour dénicher la perle rare, visiter les sites spécialisés ou vérifier sur un site comparateur. Mais pour quoi faire ? Selon les spécialistes, des milliers d’entreprises spécialisées en peintures sont présentes sur ces sites. De plus sur un site comparateur, des informations comparateur sont mises à dispositions des internautes pour les aider à mieux choisir. Des informations sur les gammes de couleurs, des informations sur l’effet des différentes couleurs proposées, mais surtout des informations sur les tarifs et les prix. Mais comment choisir la bonne couleur ? N’oubliez jamais que la couleur de murs est la première source de joie du logis. Alors, prenez le temps d’y réfléchir avant de faire votre choix. Pour rappeler l’atmosphère marine, le bleu ciel ou le bleu turquoise sont des choix parfaits. Pour souligner la touche féminine, le rose poudré et le rouge sauvage sont les couleurs idéales. Quant à la quantité, 10 litres suffisent pour environ 60 mètres carrés. Lorsque vous peignez de grandes surfaces, vous devez faire attention aux numéros de lot lors de l’achat de la peinture.

La clé du succès : la préparation

Une fois que vous avez choisi la bonne couleur, le travail commence. Avant de peindre, les murs doivent être dégagés. En d’autres mots, retirez les tableaux et avancez les armoires. Les meubles et le sol doivent être soigneusement recouverts de toison de peintre ou de papier de masquage pour éviter les éclaboussures de peinture. Surtout, n’oubliez pas l’essentiel. Nettoyez bien les murs pour éviter les tâches et les imperfections. En effet, la qualité de la finition dépend de la première couche. Une première couche qui commence toujours par le nettoyage des murs des pièces à peindre. La deuxième étape est le choix des outils. Pour obtenir un résultat de peinture optimal, utilisez les bons outils. Utilisez les bons rouleaux et les bons pinceaux. Information supplémentaire : il existe différents outils pour les surfaces grossières et fines. Pour les surfaces en bois, utilisez les pinceaux fabriqués pour cette utilisation. De plus, en optant pour des outils adéquats aux surfaces à peindre vous réaliserez de l’économie.

Très important : le masquage

Pour éviter les bords irréguliers et la peinture qui coule sous le ruban adhésif, n’oubliez pas de choisir le bon ruban adhésif. Qu’il s’agisse de peinture acrylique, de riplon penture, de peinture classique ou de peinture boisée, le choix du ruban adhésif est crucial. L’idéal ce sont les rubans flexibles qui ont une excellente capacité de résistance. En d’autres mots, un ruban qui s’adapte facilement à la structure de la surface donnée et possède de bonnes propriétés adhésives. Pour éviter les erreurs de débutants, respectez les règles d’or de la peinture. Quelles sont ces fameuses règles ? Pour les peintures de couleurs foncées, optez pour un ruban adhésif brillant et assez voyant. Brillant et assez voyant pour bien délimiter les surfaces. Pensez au bon moment pour retirer le ruban adhésif ! L’idéal est d’enlever le ruban adhésif lorsque la peinture n’est pas encore complètement sèche. Cela, afin d’éviter que la peinture éclate aux transitions. Alors, à quel moment retirer le ruban adhésif ? La réponse est simple. Dès que la peinture devient mate ou mat, il est temps de retirer le ruban. Attention, la peinture doit être légèrement humide. Après le masquage, vérifiez les murs pour voir s’ils sont endommagés. Bon à savoir, les fissures ou trous de chevilles existants peuvent être réparés avec un mastic approprié. En règle générale, presque tous les supports peuvent être peints, par exemple du papier peint, du plâtre ou de la tôle.

Dernière étape : place à la peinture

Adoptez les bons gestes ! Tout d’abord, il faut bien remuer la peinture avec un agitateur de peinture. Pourquoi remuer le pot de peinture ? La peinture doit être remuée afin que les pigments soient répartis de façon homogène dans la peinture. Vous commencez à peindre, peignez d’abord les coins et les bords avec un pinceau. Ensuite, commencez à peindre, appliquez la peinture sur un rouleau à peindre et essuyez l’excédent de peinture sur une grille à gratter. Note : avant d’utiliser le rouleau à peindre pour la première fois, il faut le préparer. Humidifiez le rouleau de peinture et enroulez-le soigneusement avec de la peinture sur une surface propre. Une surface propre telle que du carton par exemple. Passez cette étape, entamer la suivante en appliquant la peinture sur le mur en effectuant des mouvements réguliers. Pour éviter les transitions visibles lors du séchage, effectuez le travail selon la méthode mouillée sur mouillé. Cela signifie que la peinture est roulée dans la peinture déjà appliquée, mais pas encore séchée. Si les coins ou les bords doivent être retouchés, vous pouvez les peindre ou les rouler très bien et précisément avec un pinceau ou un rouleau à coins. Astuces supplémentaires : lorsque vous peignez, veillez à ce que la peinture ne soit pas appliquée trop finement, sinon la peinture ne peut pas couvrir.

Comment peindre une maison plus rapidement ?
Comment augmenter la valeur de votre appartement en améliorant votre décoration intérieure ?

Plan du site