Les principaux modèles de tapis berbères.

Brillant, branché et ultra pigmenté, le tapis berbère est devenu indispensable à l’intérieur des logements ; il fait ressortir l’éclat d’une pièce et la sublime. Considérée comme la superstar des tapis, il allie à la fois camaïeu lumineux artisanat berbère et créativité. On le tisse traditionnellement avec de la laine, mais il peut aussi apparaître sous d’autres matières telles que le coton ou des tissus recyclés. Le tapis berbère tire son nom des populations berbères des plateaux de l’Atlas, qui avaient déjà commencé à se vêtir avec de la laine provenant de leurs troupeaux de moutons.

Ainsi, en Atlas marocain, les tisseuses se servaient de la laine pour créer des tapis à l’image de leur quotidien. Ces tapis les protégeaient des mauvais sorts avec des motifs porte-bonheur mettant en exergue les éléments de la religion, la fertilité ou encore la naissance. En fonction des tribus et des motifs, il existe plusieurs sortes de tapis berbères qui peuvent s’adapter à votre décoration d’intérieur.

Les principaux modèles de tapis berbères. 

Il existe plusieurs types de tapis berbères qui se différencient en fonction de leurs brillances et de leurs motifs.

Beni Ourain.

C’est un tapis qui s’identifie facilement car,  il est paré de losanges noirs et de tons de crème. Fabriqué à l’aide de la laine de mouton, il garantit un style chic minimal et un confort optimal.

Azilal.

Ce tapis porte le nom d’une ville marocaine située au cœur des montagnes éloignées. L’Azilal apporte une séduction du fait des formes géométriques. Un peu semblable au Beni ourain grâce à ses motifs en losanges, il se différencie toutefois par sa gamme de l’expressionnisme moderne mis en valeur par le fluo.

Beni M’Guild. 

Il a une allure vintage et appartient à la tribu Beni M’guild. On le reconnait à l’aide de sa palette de quatre couleurs : bleu, rouge, violet et magenta. Le tout dans un aspect délavé qui aboutit à un résultat très stylé.

Boujad.

Le Boujad est un modèle de tapis berbère davantage chargé en ornement qu’en pigments. Incontestablement, c’est un tapis révélateur et intense dans un style bien panaché.

Rehamma.

C’est un modèle qu’on reconnaît très facilement ; c’est un tapis qui teint de magenta ou d’un rouge foncé avec des motifs moins présents. Le Rehamma est semblable au célèbre tapis persan.

Boucherouite.

Fabriqué à l’aide des tissus recyclés, le modèle boucherouite apparaît sous de fortes teintes et équipé d’un patchwork qui fonctionne bien. C’est un modèle fait main dans un style qui sort de l’ordinaire.

Ourika.

La vallée de l’Ourika est située sur les hauteurs de l’Atlas et tire son savoir-faire de ces ancêtres dans le domaine des tapis berbères feutrés. Conçu à la manière d’un tableau, le modèle Ourika est un mélange de relief et d’infinies couleurs.

Les espaces de vie du tapis berbère.

Le tapis berbère n’est pas une moquette il est fait pour ne couvrir qu’un endroit dans une pièce. De ce fait, il peut être installé dans presque toutes les pièces d’une maison comme la salle à manger, le couloir, le salon ou encore la chambre.  Le tapis berbère peut être moderne et s’adapter à des petits intérieurs comme par exemple le montre ce site.

Grâce à ses différents motifs, le tapis berbère confère à une pièce, un design et un jeu de couleurs esthétique. On le choisit par rapport à la pièce dans laquelle on l’installe. Il s’agit d’un tapis qui apporte une authenticité dans le style d’une décoration. Pour cela, c’est une référence quand il s’agit de sublimer l’intérieur d’une maison.